Notre histoire et la création du cabaret

Cyril Laparre est issu d’une famille de Bergerac. Ses arrières grands-parents et grands-parents possédaient des commerces en ville : un magasin de fruits primeur rue du Mourier et une scierie place du foirail. Le restant de la famille exerçait à la clinique Breton. Son arrière-grand-mère était violoniste et couturière et lui a transmis une passion pour l’art. Son arrière-grand-père, Roger Monseau, dès sa naissance le surnommait Monsieur Bambino ! En hommage à son attachement familial, à l’histoire de Bergerac, Cyril Laparre a imaginé la création du « Bambino », lieu mettant en valeur toutes les ressources de Bergerac et de son expérience de revuiste.

Il propose dès la genèse ce projet à Claire REBIERE, une amie de plus de 20 ans de le rejoindre dans ce projet. De formation commerciale et financière, Claire a aussi une large expérience dans la gestion de la compagnie Moonlight Cabaret et dans la gestion d’entreprises diverses. Claire REBIERE est directrice commerciale et financière de l’établissement.

 

Un écrin d’exception

On entre au cabaret Bergeracois comme on découvre un trésor :

avec émerveillement.

Paillettes par milliers, ambiance feutrée… Son hall aux couleurs de nuit nous transporte vers sa salle de spectacle panoramique de 300 places.

Que le spectacle commence !

La place de la République

Un peu d’histoire…
Vers fin XIII- début XIV : le couvent des Carmes se trouvait à l’emplacement du palais de justice actuel.
1793 : le jardin du couvent des Carmes est transformé en place publique par Lakanal.
Début XIXe : Les immeubles (dont le Bambino) qui longent la rue Neuve d’Argenson datent de l’extension de la ville vers le nord, en direction de Périgueux.
1877 : Construction du kiosque à musique sur la place (kiosque déplacé au Jardin Perdoux en 2010).
Fin XIXe et début XXe : la place est un lieu de promenade et le dimanche après-midi, on vient y écouter les concerts donnés sur le kiosque de l’Harmonie Sainte Cécile ou de l’orchestre du 108e Régiment d’Infanterie et les grands concerts du Cercle Musical.
(Plus tard le kiosque a permis aux écoles de Bergerac d’y présenter la traditionnelle Fête des écoles. D’autres spectacles y ont également eu lieu (orchestre, théâtre).)
Septembre 1930 : 1ère Foire Exposition sur la place.
Septembre 1948 : Après la guerre, reprise de la Foire Exposition avec spectacle de variétés donné sur le kiosque.
Lieu de fêtes, la Place de la République a permis d’accueillir en périphérie, des cinémas (Cyrano, Odéon, Le Club), un café-dancing (Tortoni), des bars, le 1er Music-hall de Bergerac, l’ancien Syndicat d’Initiative.

Aujourd’hui…
Le sous-sol de la place est aujourd’hui un grand parking souterrain facilitant l’accès au cœur de la ville.
La place accueille aussi 2 fois par an la Fête Foraine et certaines animations du type Téléthon, courses cyclistes, Tour de France en 2017… Autour de la place on trouve toujours le cinéma Cyrano, les palais de Justices, des cafés, des restaurants, des commerces, la fontaine…
DÉCEMBRE 2020, le BAMBINO, nouveau THEÂTRE-CABARET s’installe au 109, rue Neuve d’Argenson à l’emplacement de ce qui fut un concessionnaire et garage auto puis une cafétéria puis le 1er Music-Hall de Bergerac.

Sources : Photos Bondier/Lecat, texte Yan Laborie, BERGERAC
Rédaction : Geneviève Dupuy – BERGERAC